***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

26e Festi Jazz de Rimouski - Jazzer pour la collectivité

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Le groupe Osmündazz a rejoint petits et grands dans un café bondé à Rimouski..
Photo: N.Falcimaigne
Rimouski —

Le milieu culturel se serre les coudes au Bas-Saint-Laurent, et le Le Festi Jazz International de Rimouski entre dans la parade en rejoignant cette année la Coopérative Paradis. L’événement, qui vient de clôturer sa 26e édition avec 30 000 spectateurs, s’allie ainsi avec 10 autres organismes régionaux afin de cohabiter sous le même toit. Le « p’tit » nouveau solidifie donc ses fondations basées sur une solidarité toute régionale.

Espace de travail, de création artistique et de diffusion, le Paradis soutient le milieu culturel en offrant un pignon sur rue ouvert à tous. L’initiative solidaire du festival ne s’arrête pas à ce regroupement. Elle prend racine dans des chaumières de la région, et ce depuis sa naissance.

Le jour où les cartes furent mises sur la table

« 1984 - Un petit groupe d’amoureux du jazz est réuni sur la rue de la Cathédrale. Ils discutent, ils jettent les bases d’un projet dans un bar et ils font passer l’idée à l’action », lance Marie-Thérèse Brunelle, présidente du conseil d’administration du Festi Jazz, devant bénévoles et médias.

Abonnez-vous!

Si l’on parle d’alliance entre organismes, pour le Festi Jazz l’existence et le succès de l’événement passent par l’appui solidaire et l’implication que la population lui offre depuis 26 ans. « Il y a des gens qui ont été des balayeurs, des gardiens nuit, des monteurs de chapiteaux et cette implication de la population fait la réussite du Festi Jazz. Rimouski devient une des villes reconnues dans le circuit à travers le monde. C’est ce qui a fait la réussite, je sens la solidarité », mentionne André Pérusse, l’un des fondateurs du festival et récipiendaire du Héron d’or, prix remis chaque année afin de souligner la collaboration au sein de l’organisme.

M. Pérusse se rappelle les débuts, « les mercredis jazz au bar le Rhinocéros, où vingt-cinq personnes étaient présentes. Les musiciens étaient utilisés à toutes les sauces ». Steeve St-Pierre, musicien et directeur de la programmation, se remémore ses premiers gazouillements sur les trottoirs. « Et maintenant, on me confit le mandat de coordonner l’événement », s’exclame-t-il devant un micro de la salle Desjardins-Telus.

Aujourd’hui, le Festi-Jazz attire des milliers d’amateurs en plus d’artistes internationaux. Loin d’être assis sur leurs lauriers, les organisateurs souhaitent être en constante mouvance tout en laissant place à la relève. « Cette année fut une année de défis, nous avons pu développer de nouveaux projets dont la Vitrine de la relève et le tirage visant à soutenir le festival », mentionne la directrice générale, Annette LeBlanc. La dernière initiative permet au public de financer l’événement en achetant un coupon lors des cinq jours de festivités.

En 2010, l’événement était dans le rouge d’un peu plus de 18 000 $. Un manque à gagner causé par des baisses de subventions. De la Ville de Rimouski aux petites entreprises privées, le milieu compense afin de faire vivre l’organisme. Mme Brunelle soutient qu’« avec les partenaires régionaux que l’on a, c’est vraiment tout Rimouski qui porte ce festival ».

Un quart de siècle est passé et des notes de jazz résonnent toujours entre le fleuve et la cathédrale de Rimouski. Trente mille fervents ou néophytes se retrouvent sous les chapiteaux, dans les salles ou dans les bars lors de la fin de semaine de la fête du Travail.

---------------------------
Lire aussi: Le Paradis au cœur du quartier des spectacles [vidéo]

 

591 mots

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.