***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Onze Nations, un message rassembleur

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Sur la musique de Claude McKenzie, le public s’est levé spontanément pour danser en rond, ensemble.
Photo: C.Gilliet
Sept-Îles —

Pour la première fois dans la province, « Mamu » Ensemble ! a regroupé à Sept-Îles des artistes des onze Premières Nations du Québec tout en gardant sa formule habituelle, celle d’inviter le même nombre d’artistes allochtones de renommée nationale et internationale. Du 26 au 28 août 2011, ces 22 peintres, chacun avec leur style, ont créé en direct, échangé entre eux et avec le public. Des festivités gratuites pour toute la famille ont été organisées pour mieux se connaître, au-delà des différences. Le chemin continue pour les peintres des onze Premières Nations : l’exposition 2011-Onze Nations « Mamu » Ensemble ! prendra l’affiche pour 14 mois au Marché Bonsecours dans le Vieux-Montréal, dont le lancement aura lieu le 11 novembre 2011.

Dans la grande salle en double cercle du musée Shaputuan, les organisateurs ont composé un lieu très accueillant et symbolique. Placé sous la thématique « Mamu » Ensemble ! (mamu voulant dire ensemble en innu), le symposium a confirmé sa vocation d’inviter les artistes et le public pour des échanges interculturels dans une ambiance intime et conviviale. « Le symposium a pris de l’ampleur, le nombre de personnes présentes a plus que doublé. Chacun a apporté sa particularité et s’est enrichi », déclare Denis Vollant, directeur général de l’Institut Tshakapesh, organisateur de l’événement.

Le peintre belge André Coppens, un fidèle du symposium dès la première édition, confirme « cette évolution incroyable pour ce symposium, timide au départ. À travers de nombreux symposiums, j’ai vu très peu d’Innus, ça manque. On ne peut pas rester enfermé chez soi ».

Les tableaux éclipsent les barricades

Ce symposium s’est déroulé entre parenthèses, un moment privilégié qui a mis en suspens les litiges et les conflits qui opposent les Autochtones et les Blancs. C’est comme si on avait poussé dans le coin de la salle à manger la table des négociations pour la réappropriation du territoire ancestral, et les pancartes qui disent « Non au Plan Nord » du gouvernement Charest, installées en bordure de la route 138 à 300 km à l’ouest de Sept-Îles, à la sortie de la réserve de Pessamit.

En Côte-Nord, les Innus dénoncent le développement des ressources naturelles qui se fait au détriment de leurs droits et intérêts, et dont les impacts sont irréversibles pour l’environnement et le mode de vie des populations. Ils se souviennent de la construction de barrages hydro-électriques et de l’exploitation des mines de fer de Fermont et de Schefferville qui sont à nouveau relancées.

C’est comme si on avait mis en veilleuse le rejet par les Cris du plan Matoush au nord-est de Chibougamau et de Mistissini, qui projette d’exploiter une mine d’uranium et de diamant. Parce que pour trois journées, on s’est donné le temps d’un langage universel, celui de l’art et de l’émotion partagée.

Le travail de l’institut Tshakapesh et de la productrice Nadine St-Louis se prolongera dans quelques semaines par l’organisation d’une exposition d’une trentaine de peintres des onze Nations au Marché Bonsecours dans le Vieux-Montréal qui durera 14 mois. Le lancement aura lieu le 11 novembre 2011 et l’exposition 2011-Onze Nations « Mamu » Ensemble ! se tiendra jusqu’au 31 décembre 2012. « Le 11/11/11, une consécration ! souligne Nadine St-Louis. On reçoit l’attention et le respect des institutions urbaines. Le temps est venu de renégocier l’histoire, une urgence à connaître et reconnaître les Premières Nations ».

---
Mise à jour: L’exposition qui se tiendra au Marché Bonsecours à Montréal du 11 novembre 2011 au 12 décembre 2012 s’intitule Onze Nations et regroupera 22 peintres. Le vernissage aura lieu le 13 décembre. L’Institut Tshakapesh en est un des partenaires. Pour plus d’infos sur l’exposition, visiter son site: www.11nations.com.

617 mots

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.