***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Un festival né d'une lutte politique

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Mikaël Rioux, lors d'une assemblée d'information sur le projet de minicentrale, en automne 2009.
Photos: Nicolas Falcimaigne
Trois-Pistoles —

Dix ans après sa formation, l’Échofête s’est fait rappeler le pourquoi de son existence. La lutte politique contre le projet de minicentrale sur la rivière Trois-Pistoles, qui avait fait naître le festival en 2002, a trouvé écho cette année lorsque des élus ont tenté d'en influencer la programmation. Que ce soit pour une rivière ou pour la liberté d’expression, le militantisme, à Trois-Pistoles, a su se tenir debout devant la controverse et défendre le bien commun.

Pour retourner aux racines de l’Échofête, il faut laisser le centre-ville de Trois-Pistoles et remonter la route 132 vers l’ouest sur quelques kilomètres jusqu’à la rivière Trois-Pistoles. C’est là que tout a commencé. Si les bassins d’eau claire qui s’y trouvent en font aujourd’hui un lieu de ralliement pour les festivaliers, c’est plutôt la puissance hydraulique du secteur qui a attiré l’attention d’un groupe de promoteurs rassemblés au sein de la société Grade Trois-Pistoles au tournant des années 2000.

Grade Trois-Pistoles regroupait plusieurs partenaires dont les deux principaux étaient Gestion SCP (aujourd’hui lié à la firme d’ingénierie BPR) et Jean-Marc Carpentier, ce dernier étant présentement impliqué dans une autre controverse, celle entourant la construction d’un aéroport privé à Neuville, près de Québec. Le projet de ces gens d’affaires de construire un barrage sur la rivière n’a pas fait l’unanimité dans la population locale qui s’est mobilisée pour bloquer les travaux.

Avec un peu de recul, l’inondation d’une partie de la rivière et la destruction d’habitats naturels auraient été réalisés pour bien peu de choses. Le projet aurait permis à la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges de recevoir des redevances de 25000$ par année. La moitié d’un emploi aurait été créée. C'est le Sault Brown (ci-contre) qui aurait été harnaché. La puissance qui aurait été fournie par les turbines, 3,5 mégawatts, équivaut à une seule des éoliennes qui sont construites aujourd’hui.

Il aura fallu un siège de quarante jours pour éveiller l’opinion publique, empêcher le projet d’aller de l’avant et forcer une intervention du gouvernement Landry, qui a versé 1970000$ aux promoteurs pour que ces derniers baissent les bras.

Cela n’a pas tout à fait découragé les investisseurs potentiels ainsi que certains élus et, sporadiquement au cours des années 2000, des initiatives diverses ont été mises de l’avant pour tenter de réanimer le projet. La dernière mouture date de 2009 et n’aurait impliqué que la MRC, qui aurait aussi assumé la totalité des risques. Selon Mikaël Rioux, président et cofondateur de l’Échofête, même si le projet semble enterré, le risque de le voir ressusciter est bien réel. «On ne sait jamais», dit-il, remarquant du même souffle que la Commission Charbonneau, qui reprendra ses travaux à l’automne, devrait avoir un effet dissuasif sur des promoteurs éventuels…

La mobilisation aussi s’est maintenue jusqu’à aujourd’hui, en partie grâce à la création de ce festival qui se veut un prolongement de la bataille pour la rivière Trois-Pistoles. «On voulait montrer que notre projet était meilleur que le leur», précise Mikaël Rioux. Selon les organisateurs de l’Échofête, les retombées annuelles de l’événement se chiffrent à plus de 250000$, sans compter les retombées indirectes. Il faut aussi prendre en compte le rayonnement positif qui est créé, l’éducation et la sensibilisation pour lesquels Trois-Pistoles est maintenant connue.

Le Sault McKenzie, lieu de baignade parmi tant d'autres pendant la canicule, n'était pas ciblé par le projet de minicentrale.

590 mots

Commentaires

Bravo! J'aimerais rectifier

Bravo! J'aimerais rectifier le fait que les amis(es) de la rivière non pas empêché le barrage... Le référendum pour le barrage avait passé a plus de 70%. Le gouvernement péquiste à l'époque à été confronté à tomber en élection et du même coup ils ont du laisser 2 projets de mini-centrale au Québec et beaucoup d'autre projet semblable, donc sur le contrat du promoteur si le barrage ce fesait pas il allait y avoir un dédomagement ce qui justifie le 1.9 million.

Si le projet avait été refusé par la population on pourrait dire que oui le siège aurais empèché ce projet mais la preuve est qu'ils sont revenue avec un autre projet, que hydro Québec n'a pas gardé... On pensait que c'étais fini et bien non mes amis. La MRC va revenir encore avec ce projet de barrage donc depuis 10 ans nous payons des salaires a ses gens de la mrc et ils ne lâchent pas le morceau car plus de 70% de la population votante en veut 1 barrage.

La lutte n'est pas terminé et juste qu'a temps que ce maudit projet soit enterré nous ne pouvons dire que les amis de la rivière ont gagné la guerre, ils ont gagné les premières batailles mais une guerre des fois peut être longue....

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.