***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Deux ans après le Printemps érable

Grande entrevue avec Gabriel Nadeau-Dubois [vidéo]

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Gabriel Nadeau-Dubois considère la grève étudiante comme faisant partie d'un changement social beaucoup plus profond, et s'investit maintenant dans la lutte contre les projets pétroliers, qui est à son avis le meilleur point de levier pour les forces du changement.
Photo: Nicolas Falcimaigne
Montréal —

Le Printemps érable, un premier pas d'une longue marche? Deux ans après la plus grande crise sociale qui a marqué le Québec moderne, l'ex-porte-parole de la CLASSE (Coalition large de l'ASSÉ, Association pour une solidarité syndicale étudiante) a reçu le journal Ensemble pour jeter un regard sur le changement social et sur les enjeux soulevés par la grève étudiante. Alors que l'ASSÉ a repris la rue contre l'austérité et que le nouveau gouvernement libéral a déposé un budget résolument austère, laissant planer le doute sur une reprise de la hausse des frais de scolarité, nous publions ses propos, recueillis avant la dernière élection.

Dans son récent ouvrage, Tenir tête, Gabriel Nadeau-Dubois a voulu rétablir les faits, qui selon lui ont été largement déformés par les médias.

Abonnez-vous pour seulement 1$
et lisez le texte de l'entrevue !

«Une grève, c'est pas un dîner de gala. Une grève, c'est dur, c'est long. C'est la violence policière, c'est perdre les cours, c'est les conflits interpersonnels avec sa famille, c'est les poursuites. C'est lourd, une grève, c'est difficile. C'est pas facile faire une grève, et celle-là on l'a faite, puis on l'a gagnée, et c'est important de le dire comme ça, parce que sinon il n'y a plus personne qui va vouloir faire la grève dans les prochaines années.» - Gabriel Nadeau-Dubois
Vidéo: Nicolas Falcimaigne

247 mots

Commentaires

Le printemps érable n'était que la pointe de l'iceberg.

Il est très clair que le printemps érable n'était que la pointe de l'iceberg d'une crise sociale beaucoup plus grosse sur le point d'éclater et dont l'appareil médiatique ne pourra contrôler ni empêcher; pour qui veut enlever ses œillères et le voir, bien sûr. Notre besoin de nous affirmer comme peuple, de toutes les générations, est criant et trop gros pour qu'il soit refoulé. Merci au Parti libéral de nous faire aussi mal pour nous faire rentrer dans le Canada au même titre que les autres provinces. Vous avez ainsi contribué à réveiller la population sur la vérité et à l'unir.

Gilles Dionne

J'ai tendance à être d'accord

J'ai tendance à être d'accord avec tous ce qui est dit ici, mais je trouve que, sans enlever de force aux mouvements sociaux actuels, il manque justement une force audible et dérangeante qui ferait que certains concepts de base, plus généraux, moins circonstanciels, soit dans les têtes, dans les débats sociaux et les discussions des citoyennes et des militantes. La démocratie dans le travail, la critique du capitalisme ''at large'', pas juste sa phase néolibérale, la critique du rapport fondamentalement malsain avec la nature et l'humain, etc.

Évidemment, bien des gens parlent de ces choses, mais cela me semble que très peu de luttes, de débats ou de revendications sont menées explicitement sur ces enjeux , rien que sur ces enjeux et en faisant (momentanément) abstraction des circonstances précises. La grève n'était pas une grève contre le système mais contre la hausse des frais, et ça en prends d'autres des comme ça. Mais en plus de cela il me semble que ça prendrait un mouvement explicitement général et global.

Un mouvement explicitement général et global

Mon avis est que Québec solidaire est et sera le socle de base d'un Mouvement explicitement général et global. Le passage par l'UFP, puis Québec solidaire est L'expérience d'unification de la gauche politique et sociale dont nous n'aurions pu rêvé il y a 15-20 ans. Maintenant c'est fait. Oui pour certain les "maudits" socio-démocrates y sont largement majoritaires et pour certains autres les rouges révolutionnaires y occupent les places stratégiques. Mais, avec une vision ouverte et globale ces 2 groupes (pour faire simple) sont, les derniers 10 ans le prouvent, capables de travailler ensemble à construire une réelle alternative à cette vision qui se résume le plus souvent à 1- des diminutions d'impôt pour les plus riches et 2- une politique d'austérité qui coute cher à tout le monde.
Renaud Blais
Québec

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.