***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Ensemble! 1940

Le Conseil supérieur de la coopération est né!

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Parmi les huit objectifs du Conseil supérieur de la coopération, figure évidemment la «création d'une revue coopératiste», soit Ensemble!, dont la première édition date du 30 janvier 1940.
Photo: Nicolas Falcimaigne - Source: Archives, Coopérative de journalisme indépendant
Trois-Pistoles —

En 1940, dans sa première édition, la revue Ensemble! s'amusait de la «furie ridicule qui s'est emparée de certains intérêts effrayés par la vogue montante du coopératisme». Le Conseil supérieur de la coopération venait de voir le jour et avait organisé son premier congrès annuel de la coopération. Nous republions aujourd'hui intégralement le premier article paru dans cette revue officielle, ancêtre du journal Ensemble. C'est un texte de Gérard Filion qui pose les bases du mouvement coopératif moderne, et qui est frappant d'actualité. En voici tout d'abord quelques faits saillants.

«Combattre ces sociétés capitalistes à faux nom, qui non seulement cherchent à cacher leur identité, mais qui vont même jusqu'à soutirer de l'argent du public sous de fausses représentations.» C'est l'un des huit objectifs du nouveau Conseil supérieur de la coopération tels que décrits par Gérard Filion dans ce texte fondateur. Cette orientation est à l'origine de l'interdiction d'utiliser la dénomination coopérative sans en être une légalement. Malgré tout, encore aujourd'hui, des organisations privées recrutent des «membres» et mènent de lucratives campagnes de sociofinancement, en laissant le public dans l'impression qu'il fait œuvre charitable, tandis que les profits sont privatisés.

Visière levée

C'est un anticapitalisme décomplexé qui est affiché dans ce texte. Gérard Filion y met en garde les commerces privés tentés par la fausse représentation, en leur disant qu'«ils s'exposent à faire prendre leur boutique pour une officine socialiste, voire communiste, en affichant l'épithète coopérative à leur devanture».

C'est encore la visière bien levée qu'il brandit l'une des missions du Conseil supérieur de la coopération: celle de représenter les coopératives devant les pouvoirs publics. M. Filion insiste sur la responsabilité du Conseil de prendre fait et cause pour les intérêts des coopératives, avec plus d'indépendance que chacun de ses membres, «en mettant dans la balance l'influence de tous les groupements qu'il représente». Aujourd'hui, alors que l'idéologie capitaliste tient les rennes de l'État, et s'instille parfois même jusqu'à la tête de grandes coopératives, cette indépendance est plus que jamais nécessaire.

Une revue coopératiste

Parmi les huit objectifs du Conseil supérieur de la coopération, figure évidemment la «création d'une revue coopératiste», soit Ensemble!, dont la première édition date du 30 janvier 1940. Gérard Filion constate donc déjà que «c'est fait. Il reste à la faire vivre. Ce sont les coopérateurs et eux seuls qui en ont le devoir. Dieu veuille qu'ils le comprennent». C'est encore vrai du nouveau journal Ensemble, bien qu'il ne soit plus une publication du Conseil. Sa réussite et son indépendance reposent sur l'abonnement des coopératistes, mais aussi des personnes qui tiennent à l'existence d'une presse libre.

Pour appuyer le huitième objectif, celui de «travailler sans relâche au triomphe de l'idéal coopératiste», Gérard Filion conclut que «la formule coopérative, à l'opposée des panacées mises à l'enchère de la démagogie par les charlatans de l'opinion publique, est la seule à promettre au peuple un peu plus de bien-être en échange d'un effort intelligent et tenace».

- Abonnez-vous pour seulement 1$ et lisez l'article complet de 1940 ! -

C'est votre abonnement qui permet à notre équipe de journalistes de produire, chaque semaine, des articles d'information indépendante et coopérative à partir des quatre coins du Québec. Au cours des dernières semaines, nous avons travaillé très fort pour développer des solutions d'abonnement variées qui permettent à tous et toutes de s'abonner facilement. Une seule adresse pour vous abonner maintenant: www.tout.ensemble.coop

Premier article de la revue Ensemble!, Vol. 1, n° 1, le 30 janvier 1940
Photo: Nicolas Falcimaigne - Source: Archives, Coopérative de journalisme indépendant

651 mots

Commentaires

Un glissement

Dans son évolution le conseil de la coopération est devenu un conseil des entreprises et des projets coopératifs. Il a abandonné les coopérateurs et les coopératrice. Toute l'énergie à été orienté vers la survis et le développement de l'entreprise coopérative ... Avec le temps former des coopérateurs n'avaient de sens que dans la mesure ou cela étaient utile à l'entreprise. Qu'elle est le sens que prend l'esprit et la pratique de la coopération dans la société québécoise dans son ensemble. Personnellement je ne crois pas qu'il y a un écart de plus en plus large entre ce que les citoyenNEs professent et ce qui est pratiqué par les bureaucraties professionnelles de ces entreprises.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.