***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Le Minigramme de Jacques Bodart

Nos voitures gaspillent 90% d'essence [vidéo]

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Jacques Bodart a décrit son prototype à Mikaël Rioux, participant à la marche de 700 km contre le projet d'oléoduc, lors de son passage à Saint-André.
Photo: Olivier D. Asselin
Trois-Pistoles —

Nos voitures sont conçues pour consommer dix fois plus d'essence qu'elles le devraient. C'est ce qu'a démontré le designer industriel Jacques Bodart. Il y a vingt ans, il a conçu un véhicule, le Minigramme, qui fait 600 km avec un seul litre d'essence. Mais son prototype est resté dans l'oubli, ignoré par les autorités. Aujourd'hui, il est exposé à la Vieille école de Saint-André de Kamouraska. Notre reporter, Olivier D. Asselin, l'a rencontré dans le cadre de l'Échofête, festival environnemental de Trois-Pistoles, et de la marche de 700 km contre le projet d'oléoduc.

Le marathon énergétique était pourtant financé par Shell, «qui louait le circuit très cher, mais qui participait au contrôle technique», rapporte Jacques Bodart. Le Belge y a remporté le Prix européen du design automobile pour les véhicules expérimentaux, il y a vingt ans. Il a présenté son concept au Salon de l'automobile de Bruxelles, sans suite.

Est-il possible de rouler en consommant dix fois moins de carburant? Olivier D. Asselin a rencontré le designer industriel Jacques Bodart, qui lui a décrit son prototype.
Vidéo: Olivier D. Asselin

Rien de sorcier

Ce n'est pas une technologie révolutionnaire qui a permis à Jacques Bodart d'atteindre un tel niveau d'efficacité avec le Minigramme. Comme son nom l'indique, le prototype de 43 kg est basé sur une réduction du poids, mais aussi de la résistance à l'air. Rappelons que celle-ci est égale au carré de la vitesse: elle se multiplie alors que la vitesse augmente. Le designer a aussi apporté de multiples améliorations au moteur et tiré profit du principe de la roue libre.

«J'arrive à 600 km avec un litre d'essence. Je n'ai pas de diplôme d'ingénieur en mécanique. C'est des solutions qui me semblaient bonnes à prendre, à essayer, à tester. Si j'y ai pensé sans être ingénieur, je suppose qu'un ingénieur y aurait déjà pensé et que lui, il est peut-être bloqué ailleurs.» M. Bodart s'interroge sur les nombreux concours de concepts écoénergétiques, les innovations qui en découlent et le fait qu'on n'en voit jamais la couleur sur le marché.

Une industrie faite pour consommer

«Une voiture ordinaire consomme dix litres aux cent km. On peut faire un véhicule, pas expérimental, un véhicule qui peut rouler sur la route, qui consomme un litre aux cent km. C'est une consommation dix fois moindre. Si on consommait dix fois moins de pétrole, on n'aurait plus de problèmes.» Selon M. Bodart, ce que fait l'industrie automobile avec le pétrole, «ce n'est plus de l'utilisation, c'est du gaspillage organisé».

«En diminuant la consommation de pétrole, on n'aurait pas besoin de ces oléoducs, ni même des sables bitumineux, ni du pétrole extrême», souligne le designer.

Avec Olivier D. Asselin

---------
Pour aller plus loin

Plusieurs des principes mis en œuvre dans le Minigramme sont similaires à ceux de l'écoconduite, dont le gouvernement du Québec fait discrètement la promotion, une pratique qui permet d'importantes réductions de carburant et de pollution (lire aussi).

522 mots

Commentaires

Comment faire

De mon côté je fais déja de la roue libre, mais cette utilisation est fiable lorsqu'il n'y a pas de congestion malheureusement. Par contre connaissez-vous d'autre méthode pour rendre nos voitures plus économique? 1litre aux 100km est-ce que tout le monde peut l'atteindre ?

Écoconduite

Bonjour,

Il faut comprendre les propos de l'auteur ainsi: si nos voitures étaient bien construites, elles pourraient faire 100 km avec un litre.

Hélas elles sont construites pour consommer dix fois plus.

Toutefois, observer les principes de l'écoconduite permet de réduire considérablement la consommation (et donc la pollution):

- la roue libre, évidemment quand les conditions routières le permettent et dans les limites de vitesse

- conduire manuel et passer les vitesse rapidement (à régime moteur bas), sauter des rapports et rouler en 5e ou 6e quand la boîte en a une (la «surmultipliée») dès 40 km/h quand il n'y a pas de côte.

- limiter l'utilisation des accessoires, dont principalement l'air climatisé.

- autres principes disponible ici et sur d'autres sites: http://www.ecomobile.gouv.qc.ca/

Bonne route!

Lancer ce produit?

Salut, Si l'inventeur de ce produit et projet l'interesse réellement, je l'invite a utiliser la méthode de financement CrowedFunding via: 

C'est simple, efficace, permet de lever des fonds rapidements en plus de faire une belle publicité.

J'attend la suite...

Roue libre

Une bonne technique pour réduire sa conso est de faire du roue libre : sur les lignes droite (route pas trop humide et en présence de peu de monde), en début de virage léger, ou au moment de marquer un arrêt (et donc plutôt que de rétrograder), c'est de passer le levier de vitesse au point mort. Ce n'est plus le moteur qui nous porte alors, mais l’inertie de la voiture. On a plus qu'à repasser directement la vitesse (en 3, 4 ou 5ème selon les circonstances) au moment opportun. Utiliser cette méthode permet de faire facilement 200 km de plus avec un plein. En revanche, il faut être d'autant plus vigilant à sa conduite avec cette pratique.

sans compter tous ces déplacements inutiles

On peut probablement encore améliorer l'efficacité de nos véhicules, mais la solution on l'a déjà: il faut réduire drastiquement nos besoins de transport. Il faut habiter près du travail, arrêter de prendre l'avion pour loisirs, etc.

Attendre après les politiciens, les ingénieurs et les multinationales alors qu'on fait chaque année plus de kilométrage,qu'on achète plus de voitures, et des plus grosses n'est plus une réponse rationnelle à notre problème énergétiques.

Effectivement, il ne faut pas

Effectivement, il ne faut pas attendre...

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.