***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Forages en vue de la construction du port pétrolier Transcanada à Cacouna

Les baleines paralysent les travaux [photos]

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Les baleines ont occupé la zone d'exclusion pendant la majeure partie de la journée, causant l'arrêt des travaux.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux
Cacouna —

Les travaux de forage ont été interrompus pendant la majeure partie de la journée hier à Cacouna. Malgré une météo favorable, la compagnie Transcanada a dû suspendre ses sondages géotechniques en raison de la présence persistante d'un groupe de petits rorquals. Ensemble a obtenu plus de mille photographies de baleines prises pendant toute la journée par l'observateur Mikaël Rioux, qui tient une vigile du site depuis le premier jour des travaux. Nous en avons sélectionné une douzaine.

Au cours des derniers jours, les conditions imposées par le certificat d'autorisation du ministère de l'Environnement se sont précisées. Selon nos sources, c'est la présence de tout «mammifère marin», qu'il soit béluga, petit rorqual ou autre, dans la zone d'exclusion de 540 m qui doit déclencher l'arrêt des travaux.

C'est votre abonnement qui permet à notre équipe de journalistes de produire, chaque semaine, des articles d'information indépendante et coopérative à partir des quatre coins du Québec. Nos solutions d'abonnement variées permettent à tous et toutes de s'abonner facilement. Une seule adresse pour vous abonner maintenant: www.tout.ensemble.coop

Les barges de forage peuvent être déplacées par deux remorqueurs deux fois par semaine et un seul aller-retour est permis entre le port et les barges. C'est un des deux remorqueurs qui doit assurer le transport du personnel matin et soir. Les travaux doivent se faire entre 7h et 18h.

Transcanada transgresse les règles

Le 14 septembre, plus de cinq allers-retours ont été constatés par l'observateur Mikaël Rioux, photos à l'appui. Le 17 septembre, M. Rioux a pris plus de mille photos de petits rorquals et même d'un béluga qui ont occupé la zone d'exclusion pendant la majeure partie de la journée, causant l'arrêt des travaux.

À la lumière de ces faits, des groupes de citoyens ont déposé une seconde requête en injonction pour obtenir l'arrêt définitif des travaux. La cour s'est saisie de ce dossier cette semaine.

Ces travaux donnent suite aux levés sismiques réalisés ce printemps et doivent s'échelonner sur 95 jours, à raison de cinq heures par jour, avant même la tenue d'un BAPE pour le projet d'oléoduc et de port pétrolier. Le terminal de Transcanada fait partie du projet d'oléoduc Énergie-Est, un nouveau pipeline qui doit acheminer 1,1 million de barils de pétrole de l'Ouest canadien dès 2018.

En photo: Occupation de la zone par les baleines, 17 septembre 2014

17 septembre, 13h32: baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 14h02: un béluga entre dans la zone, marquée par une bouée jaune.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 14h18: les baleines encerclent les barges de forage.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 14h18: le petit rorqual passe très près des barges de forage.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 14h44: baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 14h54: baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 15h32: baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 16h15: baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 16h28: baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 16h35: baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 17h22: le zodiac à pleine vitesse croise une baleine dans la zone.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

17 septembre, 17h34: un petit rorqual entre dans la zone, à proximité d'une bouée.
Photo: Greenpeace/Mikaël Rioux

En photo: Multiples allers-retours effectués le 14 septembre par les bateaux de Transcanada

Photos: Greenpeace/Mikaël Rioux

 

604 mots

Commentaires

L'appât du gain et l'aveuglement

Rien de plus désolant de constater que l'homme, après des millénaires, n'apprend jamais de ses erreurs. Non, l'appât du gain le rend aveugle et sourd. Complètement déconnecté de la réalité.
L'animal, lui, demeure conscient de son environnement, conscient du moment.
Et ces baleines sont beaucoup trop intelligentes pour être là uniquement par curiosité. Elles sont là parce qu'elles se doutent bien que ce qui se passe n'est pas normal.

Cacouna

Merci mes baleines d'avoir arrêté les travaux.
Je vote pour vous.

Des baleines paralysent les travaux

Merci beaucoup M.Rioux de veiller à la protection de ce merveilleux site marin. Vous êtes un ange....

Des intrus chez les baleines

Vos photos prouvent que les baleines sont dans leur habitat et que c'est plate
forme les déranges....si quelqu'un entre chez vous allez vous le laisser faire.
Elle ne font que leur envoyé un message (c'est leur façon de s'exprimé)
Les compagnies qui font des croisières n'ont pas le droit d'approcher a plus de
400m d'une zone ou il a des baleines, autrement ils doivent s'en éloigner.

Je veux vous remercier moi

Je veux vous remercier moi aussi, d'être nos yeux , en ces lieux éloignés de mon habitation et merci de couvrir médiatiquement, l'action des baleines contre le forage!

Bakeines de Cacouna

Qu'on laisse ces baleines en paix ! Il n'y a plus rien de sacré sur cette planète ?

Baleines dans la zone de forage

Je voudrais vous remercier pour être nos yeux et tranmettre l'information. Nous ici à Montréal on est loin en distance mais notre coeur est avec vous et pour la VIE marine.

¨Ca prouve que les baleines ne sont pas dérangées

Vos photos me prouvent que les baleines ne sont pas dérangées par les forages. Ces mammifères marins sont de nature curieuse.

Pas fort comme commentaire...

je vais faire passé des skidoo sur ton terrain et tu me diras si c'est dérangeant. Va te prendre une bonne gorger de pétrole et retourne faire tes devoirs.

Ça prouve peut-être le contraire

Bonjour Marthe,

si un jour des personnes viennent sur votre terrain, commence à installer de la machinerie, que vous et vos voisins se rendent pour voir ce qui se passe.

Cela prouve-t-il que ça ne dérange pas ?

Vous allez pouvoir parler avec les ouvriers, dire que c'est votre terrain, que vous avez les preuves ect, ect !

Mais comment les baleines peuvent-elles se communiquer avec la compagnie, comment elles peuvent prouver que cette étendue d'eau est la pouponnière depuis des centaines d'années et peut-être depuis plus longtemps? Est-ce qu'elles ont un autre endroit propice à laisser les baleineaux en sécurité ?

Des gens ont essayé de parler pour les baleines et pour eux même parce que les forages dérangent et à long terme c'est dangereux pour la vie marine.

Effectivement les baleines sont curieuses!

Effectivement madame Marthe, les baleines sont curieuses, ce n'est pas pour autant un critère de sécurité pour elles. Sommes-nous donc pas les gardiens de cette curiosité instinctive et innocente?? Il n'y a pas là, beaucoup de preuve a mes yeux, sauf une fois de plus, la preuve d'un manque de respect et d'abus venant de l'espèce humaine. Ne restons pas passif!

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.