***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Sommet international des coopératives

Les dominos du développement durable [radio]

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 0.

Ce betit «ballon d'émissions de gaz à effet de serre» est utilisé lors des ateliers pour illustrer le volume de pollution. Par exemple, les 500 km parcourus pour venir de Montréal au Sommet (aller-retour) représentent 281171 ballons.
Photo: Nicolas Falcimaigne
Québec —

À l'instar du petit domino qui entraîne dans son mouvement tous les autres qui le suivent, les élèves des écoles ayant participé au projet Bourse du carbone Scol'ERE deviendront les initiateurs d'un changement favorable au développement durable. Mieux encore, le dévoilement aujourd'hui d'une nouvelle alternative compensatrice pour les émissions de gaz à effet de serre des citoyens, des organisations ou des événements corporatifs permettra de financer à plus grande échelle ce projet, décuplant ainsi le nombre de «dominos» susceptibles de provoquer le changement.

La deuxième journée du Sommet international des coopératives 2014 se terminait hier par le lancement de cette initiative appelée Crédits carbone éducatifs, une alternative nouvelle proposée par la Coopérative Forêt d'Arden. Deux nouveaux acteurs importants ont alors annoncé leur participation à ce projet, la Ville de Lévis et le Mouvement Desjardins. Ceux-ci s'ajoutent à la liste des partenaires dont fait partie la Société V.I.A., un partenaire de première heure de ce projet.

Un modèle unique de compensation

Ce modèle est une façon à la portée de tous de compenser pour leurs propres émissions de gaz à effet de serre par l'achat de Crédits carbone éducatifs. «C'est une initiative que nous n'avons pas vu nulle part dans le monde, expliquait Charles-Hugo Maziade, directeur de projet et membre fondateur chez Forêt d'Arden. Le projet d'évaluation mené avec le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), a permis une quantification et apporté une rigueur pour qu'il y ait une compensation concrète. Nous transigeons 30$ par tonne de gaz carboniques évités.»

Le principe est simple. Il s'agit de former de jeunes enquêteurs dans les écoles primaires. Ceux-ci, par des activités ludiques, apprennent à détecter toute émission de gaz à effet de serre, pour ensuite sensibiliser la population à faire des choix plus éclairés. Dans un deuxième temps, ces mêmes élèves s'engagent à relever des défis pour réduire leur empreinte écologique.

Ils peuvent également engager leur famille, comme il est possible pour tout citoyen ou entreprise de s'engager à son tour, sur le site www.boursescolere.com. «On défait le préjugé que la problématique est trop grande et que finalement un petit geste n'est pas important et qu'il faut laisser ça aux grandes entreprises, s'exclamait Mme Pamela Severini, présidente de la coopérative. Nous, on démontre qu'on a tous un pouvoir d'agir.» Ces tonnes de gaz à effet de serre évitées deviennent alors les Crédits carbone éducatifs.

La compensation du Sommet

Entre 2010 et 2014, la Bourse du carbone Scol’ERE a formé 2511 élèves, a généré plus de 7000 nouveaux gestes écoresponsables par les participants et a permis d’éviter l'équivalent de plus de 5 500 tonnes de CO2. La coopérative a d'ailleurs reçu le Phénix de l'environnement 2013 dans la catégorie Lutte aux changements climatiques. «Ce projet-là est de l'ordre d'une idée toute simple, mais qui peut avoir un impact», affirmait hier Pauline Damboise, secrétaire générale et vice-présidente Gouvernance et Responsabilité sociale du Mouvement Desjardins, qui annonçait hier la compensation des émissions de gaz à effet de serre engendrés à l'occasion du Sommet international des coopératives par l'achat de Crédits carbone éducatifs.

Implication de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis affichait également hier son partenariat avec Forêt d'Arden et dévoilait l'entente prévoyant l'achat de Crédits carbone éducatifs de la Bourse du carbone Scol’ERE jusqu’à concurrence de 25000$ par année, selon la quantité de CO2 émis par les camions de collecte des déchets.

Le maire, M. Gilles Lehouillier, s'est dit très impressionné par les élèves de la Bourse : «lorsque j'ai visité les écoles et que je posais des questions, je me suis rendu compte que moi-même, il y a des gestes que je ne faisais pas. Là, je suis en train de réfléchir sur les gestes que je pose moi-même suite à cette sensibilisation que des jeunes du niveau élémentaire m'ont faite. Alors, imaginez-vous!»

La collaboration entre la Ville de Lévis et la Coopérative Forêt d'Arden a incité les élus de cette municipalité à revoir ses politiques concernant le développement durable. «Là, il va falloir qu'on s'organise davantage: covoiturage, transport collectif, etc. Nous, on a mis un programme à la Ville de Lévis pour l'économie de carburant. Nos cols bleus vont suivre des cours sur comment économiser l'essence.» M. Lehouillier était fier d'annoncer également la décision de la ville de développer un circuit vraiment efficace de transport collectif.
 
Une ambition nationale

La vente des Crédits carbone devra permettre d'étendre le projet à l'ensemble de la province. «Pour l'instant, on est surtout dans Chaudières-Appalache, Capitale nationale et on commence à le développer, poursuivait M. Maziade. On a un plan de développement pour 2018-2019. On a ciblé entre 400-800 écoles au Québec.»

D'ici là, on peut tous faire notre part en calculant nos émissions sur le site Internet de la Bourse de carbone Scol'Ère et en achetant des Crédits carbone éducatifs.

862 mots

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.