***
CECI EST L'ANCIEN SITE DU JOURNAL ENSEMBLE.

LISEZ NOS PLUS RÉCENTS ARTICLES SUR LE NOUVEAU SITE: WWW.ENSEMBLE.COOP

Bonne journée!

Vigile pour les femmes autochtones disparues ou assassinées

Négligence policière et politique? [vidéo]

  • strict warning: Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument_many_to_one.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/modules/user/views_handler_field_user_name.inc on line 61.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.

Les gens de Rimouski se sont mobilisées, comme dans plusieurs autres villes du Québec, du Canada et d'ailleurs dans le monde, pour réclamer une commission d'enquête publique sur les femmes autochtones disparues ou assassinées.
Photo: Nicolas Falcimaigne
Rimouski —

On compte 1181 cas de femmes disparues ou assassinées depuis 30 ans, selon un rapport de la GRC rendu public ce printemps. C'est ce rapport qui a attiré l'attention des médias et du public sur un drame que les Premières Nations dénoncent pourtant depuis des années. Hier, à l'occasion de la Journée nationale d'action pour les femmes autochtones disparues ou assassinées, des vigiles se sont tenues au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde pour exiger du gouvernement fédéral la tenue d'une commission d'enquête nationale publique.

Depuis 2006 et à l’initiative des Sœurs par l’esprit (Sisters in Spirit), des vigiles se tiennent le 4 octobre partout au Canada. «En quatre courtes années, indique l'organisation, le nombre de veilles de Sœurs par l’esprit est passé de 11 en 2006 au chiffre impressionnant de 84 veilles en 2011.» À Rimouski, la vigile a regroupé plusieurs dizaines de personnes, ainsi que plusieurs organismes, autour d'un feu en plein air.

Vigile pour les femmes autochtones disparues ou assassinées à Rimouski.
Vidéo: Nicolas Falcimaigne

Selon le rapport de la GRC, «il y avait 164 femmes autochtones portées disparues en date du 4 novembre 2013». Tous les autres des 1181 cas de disparition se sont conclus par un homicide. Les 1017 femmes autochtones assassinées représentent «16 % de tous les homicides commis contre des femmes – beaucoup plus que la proportion de femmes autochtones dans la population féminine canadienne» (4%), indique le rapport. Les organisatrices de l'événement, qui portent le nombre de disparitions à 1186, ont calculé que ce chiffre est «l'équivalent de 35000 femmes canadiennes, ou de 8250 femmes québécoises».

Extrait du Cercle de parole:
Natasha Kanapé Fontaine récite un texte inédit,
suivi d'un témoignage de Anne Archambault
(exclusif aux personnes abonnées)

C'est votre abonnement qui permet à notre équipe de journalistes de produire, chaque semaine, des articles d'information indépendante et coopérative à partir des quatre coins du Québec. Nos solutions d'abonnement variées permettent à tous et toutes de s'abonner facilement. Une seule adresse pour vous abonner maintenant: www.tout.ensemble.coop

Négligence policière

C'est un nombre en constante augmentation, s'indigne Natasha Kanapé Fontaine, Innue de Pessamit, poète et militante écologiste, qui s'est adressée aux personnes rassemblées à Rimouski. «Plusieurs cas auraient pu être évités, déplore-t-elle. Il y a des gens qui ont fait preuve de négligence ou d'indifférence.»

Concernant la disparition de Tina Fontaine, rapporte-t-elle, «on a appris, après l'enquête menée sur son cas, que les policiers avaient fait preuve de négligence».

Quel est le destin de ces femmes disparues, dont 164 manquent encore à l'appel? «Encore aujourd'hui, plus de 75% des jeunes filles autochtones âgées de moins de 18 ans ont été victimes d'agression sexuelle, a souligné Marie-Claude Saindon, intervenante au Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de Rimouski. Un nombre disproportionné de femmes autochtones sont exploitées sexuellement dans l'industrie de la prostitution.»

Négligence politique

«Une petite enquête, un petit tour d'hélicoptère... c'est pas assez, s'est enflammée Anne Archambault, grand chef de la Première Nation Malécite de Viger, aussi venue parler à la foule pour l'occasion. On veut une commission!»

Le gouvernement fédéral a refusé à plusieurs reprises la tenue d'une enquête publique, malgré l'insistance des partis d'opposition. Présent pour la vigile, le député fédéral NPD de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron, a rapporté que son parti, à la faveur des nombreuses absences du vendredi, a pu forcer un vote en chambre sur cette question, mais que le vote a bien entendu été battu par la majorité conservatrice au pouvoir.

Écrire à Stephen Harper

La Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (MMF) suggère d'écrire au premier ministre Stephen Harper pour réclamer la tenue d'une commission d'enquête publique indépendante. Un modèle de lettre est disponible pour téléchargement sur leur site, mais à Rimouski, on faisait plutôt signer la lettre par les personnes participantes.

Abonnez-vous pour découvrir un extrait du Cercle de parole: Natasha Kanapé Fontaine récite un texte inédit, suivi d'un témoignage de Anne Archambault

C'est votre abonnement qui permet à notre équipe de journalistes de produire, chaque semaine, des articles d'information indépendante et coopérative à partir des quatre coins du Québec. Nos solutions d'abonnement variées permettent à tous et toutes de s'abonner facilement. Une seule adresse pour vous abonner maintenant: www.tout.ensemble.coop

Pour les personnes abonnées, connectez-vous et découvrez la suite ici:

762 mots

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.